samedi 22 septembre 2012

IN VIVO - Djamal (Kabal) - Textes, paroles - Album 1.

Partager
_________________________
(St George / Sonymusic/ Chrysalis)




2001-2008


Avec Ridfa Lofofora, Densio, Djamal.
Feat : Saul Williams, Asia, Dj Toty, Loop et Placido, Yvo & Miguel, Kakoli Sengupta, E. Prabhu, reprise "Les singes" de J.Brel ..



____________________

________________________




Ecoutez  Telescope ! Télescope ( mais... )
© Djamal/In Vivo

Dans mon télescope hier ,
j'ai remarqué une planète ,
la troisième dans l'ordre croissant des distances au soleil,
et a y regarder de près
le climat y est douillet ah il doit y faire bon vivre
.MAIS....
Mer a 80 pour cent/fonds marins multicolores/scintillants,
poisson/clown et corail de 1000 ans
20 % terre/désert brûlant
sable dégradé rouge/noir/blanc
étendue glacée/intact pure/merveille de la nature
sous bois/troglodytes/pics/hérissés/éternelles neiges/panacée
bouquets d'odeurs enlacées/papillons emprisonnés par le temps
vent frais au chaud tourbillonnant
cour de récréation pour 100 000 êtres vivants differents....Mais...
En un mot comme en cent dans ta langue ou celle de tes grands parents....
Paix
Peace
Vos enfants...
sont vivants...
Dans mon télescope hier
sur cette même planète la terre ,
je zoomais plus avant,
Pour découvrir la parole,le livre, la lettre et le geste
le souvenir,le savoir faire,le savoir,et la tolérance
le partage l'échange le sourire, le père ,la mère
le grand-père et ses parents puis...
Je vis l'enfant je vis l'argent ,la guerre ,les frontières ,le sang
les intérêts éphémères des inconscients
des luttes pour un drapeau salit depuis longtemps...
Ecoutez C'est ecrit

Featuring Saul Williams-C'est écrit.
© Djamal/In Vivo Saul Williams

Il était une fois... ; non, non...
C'est l'histoire d'un gars. ; non..
A la base......
une bonne question..........
Et là. Surgit !

Possibly it all begin
when people took shit litteraly..
.
on peut voir aussi dans les écrits
l'interligne le fond et le non dit
si/if si et seulement si

a tree
could only be what you plained to see
as a tree
never be mother
of the air we don't see !
cousin of the sea ; u see ?

Oui, mère de la pluie et des bourgeons de vie
le processus reste invisible
et le résultat infini
Crépuscule, midi, et comme toujours ici.
De l'ombre de la nuit... la lumière surgit !


And out of darkness comes the light
we, the children of the night
allow the wind to guide our flight
to the sight beyond the sigh
(we the children of the night are the sight beyond the sight)
C'est écrit,
on sait que les paroles, elles, s'envoleraient
avec l'automne de nos souhaits.
C'est écrit, on sait !


J'entends ricocher sur les murs les voies
des hommes qui se torturent
de ne pas avoir pris telle ou telle option
tel ou tel choix
ou telle ou telle direction cette fois
Les voix de ceux perdu une fois
Lever l'imposture ( 7 fois !)
changeant de la fleur a l'ordure
cherchant a faire de leur vie une synécure.Ma foi
ils n's'éreintent pas ,ils n'esquintent pas
suis ta voie (e) et pas leurs voies ( es ou x)
ni ma voix ( x ou e )
c'est eux qui te fixent ,
la planté , tu prends des risques ..; qu'ils sauront éviter.


This branch of divinity
in fact cannot be written
i sign my name on this branch
and count my eggs in advance
if the present is pre-sent
and history recent
what is also isn't
of egyptian descent

And out of darkness comes the light
we, the children of the night
allow the wind to guide our flight
to the sight beyond the sigh
(we the children of the night are the sight beyond the sight)
c'estécrit,
on sait que les paroles, elles, s'envoleraient
avec l'automne de nos souhaits.
C'est écrit, on sait !


Followin contains a baul's poeme of lâlan .ed Findakly "Les fous de l'absolu -Chant baul" #3
La suite est issue d'un poème baul de Lâlan .ed Findakly "Les fous de l'absolu -Chantbaul" #3


Ecoutez Yeti !! Le Yeti
© Djamal/In Vivo
J'en ai passer des mois, des années
a tanner mes frocs, mes shorts sur les bancs de ce quartier ,*
j'en connais chaque recoin chaque coin, pas comme ma poche
mais quand tu vis a boboch'
Tu vois vite que dans le décor quelque chose cloche,
hochement de tête on se connaît de vue, ------- ça va bien?
enfin lui qui connaît l'un qui connaît l'autre alors hochement de tête
hoche?
monte pas entête pour l'épicerie ------- ben non nanar.....
dimanche taxe cigarette
s'apparente a pirouette sans filet en téci
---------t'a pas une cigarette ,excusez moi monsieur.....
1h15 au métro pour l'ultime garett-ci,
le parc en été, je me rappelle des feux de camps,
en hiver dans les halls on fait ce qu'on peut sur bochbo
les mômes grandissent connaissent pas ta face,
mais squattent s'fixent là ou c'était ta place
Même connerie même bizgo --------tu veux un ketru y'a tout ici! -----
un truc a vendre un machin a acheter
un plan a flairer un autre a éviter
car les uns se sont chauffer avec les autres
Quasi les mêmes tu vois la rue là... ? ----hum!
Bah l'autre coté !


True man ! Qu’est ce tu me racontes tu te prends pour E.T ,!,
tu crois qu'en France y'a qu'une téci?!
ah rude boy ,u know faut pas se prendre pour un yeti
eh man t'es pas ET
tu vois bonhomme d'ou tu viens j'en viens aussi
pour les cités j'ai rouler ma bosse merci
je te l'accorde 93 c'est pas Tahiti
mais viens on leur dit qu'on n'est pas E.T
Pour les rêveurs eh ne restez pas ici
Man, d'la vie plus que ce qu'on dit !!


Tu veux que je te dise on prends ce qu'on a,
on le béton omnipesant,
des clapiers a lapins pour logement
On m'fait l'éloge du corbusier et je dis. ----attttttttends,
moi je te dis: Qu’il vivait pas dedans!
attends encore les périphéries sont ARCHITUCTURELLEMENT/ pas viable,
j'en ai vu du pays et on a tous la même histoire,
le centre te les técis, ça c'est la France mais vois la Belgique,
l'Italie, l'Angleterre, attends le Portugal,
restes heureux c'est l'euro tu l'a dans l'écu,
ils viennent nous démarcher se vendre
En période électorr. ;) puis hop, ils deviennent si occupés --donne moi la raquette j'veux jouer donneeeee!!
qu'il faut presque créer une assoss
pour une pov' table de ping-pong dans le quartier !

Ey man vrai ce que tu dis là jme reconnais bien ici
et quand même on n'est pas E.T!!!
veulent nous consoler avec des tables de ping pong
et des terrains de basket non-merci
Ey man ,c'est pas utile
Avec un pansement on ne stoppe pas l'hémorragie
Si on besoin de se défouler?
Ça ? bah oui!!
Quand on sait ce que les murs ont vu c'est écrit !
j'veux la nature j'suis pas Heidi
Des fois je me dis qu'ils m'ont pris pour E.T
et qu'ils risquent d'apercevoir...le YETI!!!!!

Ce qu'on a pour nous nan, on leur dit pas ça va pas !
on a les téci et ses momes si vivants oui
le poste qui gueule le wu, le benson, hum!
SCC et Bone ,torse nu le foot du dimanche
le cache-cache-keuf ,le tout a moitié prix du neuf
l'énergie la rage, le bluff,pas que du bon y'a du bof
du beauf ,de la zik en contrebande,
true Boy ,c'est pas heidi, mais de la vie y'en a plus que ce qu'on dit
viens on leur dit ,boy, qu'on n'est pas E.T pour les rêveurs n'restez pas ici...
on fait le jeu des statistiques...non merci.


Ecoutez les Singes !!
Les singes (J.brel) Avec l'aimable autorisation de Mme Brel Avant eux, avant les culs pelés,
la fleur, l'oiseau et nous étions en liberté
mais ils sont arrivés et la fleur est en peau
et l'oiseau est en cage et nous en numéro
car ils ont inventés prison et condamnés
et casiers judiciaires et trous dans la serrure
et les langues coupées des premières censures
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés!

Les singes, les singes, les singes de mon quartier,
Avant eux il n'y avait pas de problème
quand poussaient les bananes même pendant le carême.
Mais ils sont arrivés bardés d'intolérance
pour chasser en apôtre d'autres intolérances,
car il sont inventés la chasse aux albigeois
la chasse aux infidèles et la chasse a ceux-là
la chasse au singe sage qui n'aime pas chasser
et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés !

Les singes, les singes, les singes de mon quartier,
Avant eux l'homme était un prince
la femme une princesse ,l'amour une province
mais ils sont arrivés le prince est un mendiant
la province se meurt la princesse se vends,
car ils ont inventés l'amour qui est un pêché
l'amour qui est une affaire, le marché aux pucelles,
le droit de courte-cuisses et les mères maquerelles
et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés !

Les singes, les singes, les singes de mon quartier,
Avant eux il y avait paix sur terre,
quand pour dix éléphant on comptait un militaire
mais ils sont arrivés et c'est a coup de bâton
Que la raison d'état a chasser la raison .
Car ils ont inventé le fer a empaler
et la chambre a gaz et la chaise électrique
la bombe au napalm et la bombe atomique
et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés.

Les singes, les singes , les singes de mon quartier.

Ecoutez Toi et Toi !! TOI ET TOI
© Djamal/In Vivo
Ah te voila ici ,
la trappe est restée entrouverte
a la portée de ma plume et tu me suis ..
comme un petit démon sur mon épaule
comme un sac a dos chargé de plomb ,
tu voudrais me faire manquer a mes résolutions .
Restes caché!
non?
J'attire ton attention
dès que tu sens une faiblesse dans mes intentions ,
tu saisi tu sautes sur l'occasion : pour me faire dérailler !
tu ne m'auras pas ,
tu ne me noieras pas ,
non! tu ne parles pas pour moi
tu n'en a plus le droit,
j'ai.
L'objectif de ne plus brasser de noir
de rester en action dans le sens de mes visions,
allez
la rancune, la haine, colère, peine, mauvaise foi, sarcasmes, jugement, perception ,
faire d'abord un pas dans la bonne direction
Ey! la violence n'est pas la solution
sinon le bain de sang serais l'unique conclusion !

Ah, je vois que tu mets le paquet
t'appuies où ça fait mal je ne sais qui tu es, mais ce n'est pas banal
la rage me monte au nez,
je me déteste dans cette camisole énervéhors de contrôle ,
mes paroles mes gestes ,tu me les rends ....!
A ta haine
je t'envoie mon sourire
a tes peines j'appelle mes souvenirs
le pire que tu pisses me faire
c'est d'exister encore n'est pas ?!
je vais te taire t'expier
comme une fleur qui pousse sur le fumier
l'or venant du plomb , mon grand-oeuvre ;ma -décoction-.
Transcender ta noirceur en palette de couleurs /irisation /
écho de la dépression , étouffer dans le coton.
Je retrouve deja ma respiration .
Tu n'es rien qu'un passage a réduire
un chemin a éviter a ta logique on peut encore palier!
Tu a voulu me dépasser.
mais mon - Calme- ma meilleur arme m'a sauvé .
Cette fois c'est gagner...
Tu ne renonces pas ?
A peine parti je t'entends arriver ;
la musique, vite, me voila paré
Prends cette note et tente de l'avaler.........ieoooooooooooo
eeeeeeeeeeeeee
ahahahaaiahaoa

Ecoutez Moi , émois.!
Moi, émois...
© Djamal/In Vivo
Ah enfin, je te rencontre une nouvelle fois
sous des tonnes de souvenirs oubliés
je croyais t'avoir perdu mon poussiéreux,
ami mon ange déçu,
Ma joie, où était tu?
Mais qu'étais tu devenue ?
après tant de haines ,de souffrances ,de larmes
Te voila ici !
Redressant les coins de ma bouche pour le sourire,
Tu nies, vivre noir, broyer, brasser, une palette de couleurs limitées.
Des espoirs et désespoirs sont si proches.. et si différents
Je me répète pourquoi dans le dos des ailes si on a aux pieds des chaînes?
tu ne prêtes guère attention a mes laisser-aller
tu approuves, tu tempères, tu raisonnes, je te souhaite.
Près de moi tes absences sont si douloureuses..
si longues... silencieuses
Comme pour me laisser l'espace de choisir de briser mes chaînes avant d'apprendre a voler !
Dominer, arrêter la chute des dominos,
inéluctablement inexorablement le premier tombé entraîne les autres dans son excès
Sortent de moi quand tu es là
des éclairs de couleurs, des nuances insoupçonnées des lueurs que tu as délayées
ah mon calme, la sérénitéamène la force de gérer l'ingérable
de prévoir l'imprévu et de riposter par..
l'imprévisible positivisme qui construit même dans la destruction.
Ta simple présence emplit mes poumons
d'une fumée enivrante pleine de dévotion
je ne suis rien.
Sinon un admirateur, un relais, un corps sans esprit parfois
un esprit sans corps ,d'autres fois..
rien sinon une émotion.
Tu dis "lire l'air, lire l'enfant, lire l'eau
et les 1000 feux qui brillent dans cette vie, dans ta paume....choisis"

Ecoutez Kidiz !!!
KIDIZ
© Djamal/In Vivo
J’ai pas a faire le malin toi et moi on a mangé la même merde , le même pain.
Ça, on n’a pas gardé les cochons ensembles ou je m’en rappellerais , tu peux en être certain,
Me mêler de ce qui ne regarde pas n’ m’ intéresse pas mais en y regardant bien toi au bout des baffes et moi au micro, on a des choses en commun.. ;
Du moins les flammes , les halls .Bref !
On a « fait des choses « comme on dit et pas que des bien , pour ça mon âme est témoin
On ne s’étale pas la dessus , ni plus méchant ni le plus gentil du coin ,
Cousin, vois comme on a morflé , r’garde comme t’es usé ,
nos vies sont attachées a une fusée, allez j’sais que tu l’a vu la routine défiler , nos petits frères se délurer !
C’est pas assez fort , enf’’’’Dis moi !
Combien de fois t’es rentré chez toi avec maman qui te dit que l'argent fait le bonheur .

Chorus :
Ey, r’frè j’r’garde bien ce qui nous ont fait !
C’est pas de leur faute c’est promis kidiz ils ne l’ont pas fait exprès
Faut de ca et le reste KIDIZ
Avec ça dans les pattes, on est bien avancer pas vrai ?
Bouge pas j’ajuste la parole et le geste , j’avise….

Aaaahhh ça, j’ai pas les mots, ils m’les ont pas donnés qu'il faut
Pour dire mon dégoût autour de nous leur société fait tout pour nous laisser au trou,
Ça les insultes tu peux être sur je les ai , tu les as aussi ? bah là on se reconnaît, j’ai pas la volonté d’être ton ami mais là y’a un sujet,
Ben non ça serait trop simple on est aigris et quand on parle on le sait
Ey, r’frè r’garde bien ce qui nous ont fait !
Tout est béton, béton armé , béton amer fissuré , lourd , lourds, lourd
Pas avaler votre pilule du sommeil , c’est quoi l’intérêt d’aller a la bac quand t’a pas de tunes pareil !
Façon d’être, culture , en décalage avec le marché du travail : marginaliser !

Chorus :
Ey, r’frè j’r’garde bien ce qui nous ont fait !
C’est pas de leur faute c’est promis kidiz ils ne l’ont pas fait exprès
Faut de ça et le reste KIDIZ
Avec ça dans les pattes, on est bien avancer pas vrai ?
Bouge pas j’ajuste la parole et le geste , j’avise….
V’la le reste , en plus d’une bise !

J’en ai pas fini avec toi!Regarde moi regarde moi pour une fois c’est pas un test entre nous c'est bien applique toi, allez regarde moi bien,
Je suis comme toi j’en ai vu des gars au micro m’dire « yo y'a quoi ? yo?!»
T’ain t’es comme moi la rue ta la vue, quand t’es un gangster vraiment t‘a pas le temps de rapper, grand !
Dis moi si je mens ,
Qu’ils leur ouvre les portes du monde au gamins, l’autre il ouvrirait la cage aux oiseaux putain on n’était pas grand chose et aujourd’hui pas loin de rien !
Y’a de quoi prendre de mauvaises habitudes einh ? !
Tu vois pas de quoi j’parle , attends , j’te remets dans le fil du truc ,
Hier CIP, manifs, TUC , aujourd’hui VIGIPIRAT, plan anti-violence , BAC.
J’piges pas trop le pourquoi du comment les flics nous mettraient la tête dedans pour un oui ou pour un nan
Grave gaffe, quand je dis ça j’parle pour moi mais ça raisonne entre les bâtiments….
Ahh c’est sur le morceau il pue la merde a des kilomètres il est pas commercial il fait chier a entendre et il est traître les guitares et le beat ça fait un effet chelou c’est pas du hip hop ,c’est pas du rock mais franchement on s’en fout,
Qu’est ce tu veux que je fasse d’un refrain où tout le monde tape des mains
Y’a un temps pour tout voici venir le tien……
Qu’est ce tu veux que je fasse d’un refrain où tout le monde tape des mains
Y’a un temps pour tout voici venir le tien……

Ecoutez Khol...!! Khôl
© Djamal/In Vivo
Lentement glisse sa plume
Il caresse son amertume...
Encre noire sur papier blanc
Je vous glisse son secret la lune le mène incessamment
Celui la peints , l'autre joue ,lui sculpte
tout 3 créent leur réel ici et pour longtemps
qd l'éphémère jette un fumigène dans le néant
un cri qui perce un désert de silence c'est touchant...

ey ...
attends
le bonheur est exempt de ressentiment souvent,
ey / attends
Il s'attend
a un bonheur exempt de ressentiment souvent,
ey attends quand ta voile n'est plus gonflée par le vent...
attends

Touché...
plein coeur...
moment de grâce ..
sa fragilité de surface est sa force et son talon d'Achille hélas
éponge ,il aspire, aspire, gonfle jusqu'à exploser
le temps ne compte plus..
qui des 3 le voit passer?

ey ...
attends
le bonheur est exempt de ressentiment souvent,
attends...attends
Il s'attend
a un bonheur exempt de ressentiment souvent,
il s'attends a une fleur du destin mais...

Au dessus du sol sa seule grandeur d'âme sont ses visions
il déconnecte du monde des braves
et navigue... le coeur léger
il accumule... sans faire attention.
Il stocke régurgite en bloc
Le poète se sert de ses mains
au même titre que l'artiste qui lui
fait ton pain
l'artisan de ce dessin
le philosophe du dimanche et le pochtron érudit.. attendent...
attendent..
Un bonheur exempt de ressentiment souvent
ils attendent ...
un cri qui perce un désert de silence c'est touchant
ey attends
La lune
Un fumigène dans le néant...
ey ...
attends
La lune le mène incessamment
La lune le mène incessamment

Ecoutez On raconte...!
On raconte
© Djamal/In Vivo featuring Kakoli Sengupta
On raconte ,
qu’avant que naissent les forets,
qu’avant que ne plisse la terre pour laisser échapper les montagnes,
qu’avant même que les vents ne brassent l’océan… ;
On raconte que la sagesse voulu se cacher aux yeux des hommes….
Bien que le monde fut déjà fait et que les pôles fussent inaccessibles pour l’heure pour l’homme ;
La forêt , la jungle paraissaient parfaites ,
c’est d’ailleurs là qu’ils la chercheraient sentant l’odeur charogne … de l’hévéa fraîchement découpé
Ne représentant pas vraiment la somme des dangers ,
ils feraient la preuve , si il fallait ,..comme si il fallait…de leurs tristes péchés .
Chorus :
Elle donne , elle donne , elle donnera sa voix a lui si il l’a
elle te donnera son bras
elle donne , donnera sa voie a lui si il l’a
elle te donnera son bras…..inch’allah
C’est par souci d’ambition que la belle et luxuriante humanité cherchera l’expansion,de tout cotés
Non contente de réduire a néant la faune , la flore et le biotope .. ; inconscient !
Ne vois tu pas que la sagesse est une denrée périssable,
Et que même au fond des mers elle reste introuvable, rare et impalpable
et au sommet de la plus haute montagne ne se cache que l’ombre de son pagne .
Chorus :
elle donne , elle donne , elle donnera sa voix a lui si il l’a
elle te donnera son bras
elle donne , donnera sa voie a lui si il l’a
elle te donnera son bras…..inch’Allah
Ce n’est pas là qu’ils la trouverait , du haut des cieux jusque’au tréfonds des abîmes,
ce n’est pas là qu’elle resterait exposée,
C’était en fait bien trop risqué,
Qu’ils suent , qu’il triment , ce n’était pas la valable raison pour se laisser déjà toucher,
Par ces âmes souillées ,le sésame , la clé : s’assumer , se purifier , pardonner puis se faire pardonner .
Chorus :
elle donne , elle donne , elle donnera sa voix a lui si il l’a
elle te donnera son bras
elle donne , donnera sa voie a lui si il l’a
elle te donnera son bras…..inch’Allah
Djamal / In Vivo

Tribus
© Djamal/In Vivo
Tes histoires de keufs et de sseuf c'est lundi...
Tes "je suis ruff" , "je veux être" , c'est lundi..
Je suis gavé tout ce bluff c'est lundi ..
J'ai la rage dans le corps aujourd'hui!!!


Bien souvent on n'a que le temps que d'croiser les gens
Trop peu pour exprimer ce qui motive le mouvement
pourtant apparemment d'une chose qui rend différent
on tire les parallèle qui traverse les courants ,
on a des tribus tech tribu punk tribu peura
et des tribu-taires de la culture usa
des tribus zen tribunaux tribus bouddah
Des tribu mixtes et d'autres sectaires a la fois
Mais c'est quoi ce monde
tout les moi se fondent
dans la masse
Sort ta voie du lot et crie ta place!
..tu verras pour un qui réagit t'a 20 qui se cassent
toujours voulu savoir pour se déplacer en sachant alors
j'ai vu radios/télés/journaux/officiels/officialisés
versus Mib/artistes/artisans/isolés..René vaultier ! au journal télé!!!

On a des tribus tech tribu punk tribu peura
et des tributaires de la culture usa
des tribus zen tribunaux tribus bouddah
Pilier peura ..Esprit keuro...
ça se passera pas comme ça !!
tribus tech tribu punk tribu peura
Des tribu mixtes et d'autres sectaires a la fois
Pilier peura ..Esprit keuro...conscience perso étiquette : 0.

Souvent ça me semble biaisé..
de prendre le problème puis de le parceller
on a des étiquette monotypes look archétype
du genre "stereocybertruknumérique"
on a des cons descendant, et des franco-français
et dès qu'on m'entend alors je m'estime moins muet
des free party et des parties censurées
des présumés faux ainsi que des pseudo-vrais
des hommes libres emmuré et des héros dans l'armée !!
des mots conjugués et d'autres aux derniers degrés..
Mais ..comme arnold et son frère le diraient
faut de tout pour faire un monde, tu sais
y'a une limite pourtant a tout, ça ouais...
des pitreries je suis pas féru , c'est vrai
ça sonne , ça se sent et plus qu'il parait ..
Mumia abu jamal lui même te le dirait:
Fragile la liberté quant tu sais ce qui est ...
A la source, abreuvons nous ! ça y est ?


Tribus tech tribu punk tribu peura
et des tribu-taires de la culture usa
des tribus zen tribunaux tribus bouddah
Pilier peura ..Esprit keuro...
Déjà(jah,d'ja!!) ça se passera pas comme ça !!
tribus tech tribu punk tribu peura
Des tribu mixtes et d'autres sectaires a la fois

Images des flashs surgissent d'une vie speedée
les femmes ,la rue,les flics la ruine danger...
les hommes ,les tunes, embouteillages ,télé...
au futur sur l'hier copié
enleve moi, élève moi que je vois
Lèves toi ,élève toi et vois :
Si "tu sais ce que c'est" c'est comme "tusais c'est quoi?"
j'vais pas dire wesh refrè pour que t'écoutes mon peura
je vais pas dire nique le p** pour qu'tu lèves ton doigts
j'vais pas te dire reste pépère quand les autres votent pour toi!

Tribus tech tribu punk tribu peura
tributaires de la culture usa
tribus zen tribunaux tribus bouddah
Pilier peura ..Esprit keuro...conscience perso étiquette : 0.

Ecoutez Tribus !!

Ecoutez Deux..!!
Deux
© Djamal/In Vivo
Il fallait s'en douter,
Avec l'aide de ceux, d'une poignée d'entre eux; une poignée...
ils sont peu et remarquables,
on ne les trouve bien sur que là où on les attends pas,
une assiette vide a ta table,
Tu fermes les yeux et ton ange est là.

Ils voyaient,
La vie tout les deux la vie pour vrai.
elle savait, il voyait
La vie tout les deux..
La vie tout les deux la vie pour vrai.
Il savait, elle voyait..

Malgré les tempêtes et les marées noires,
ils mènent leur barque a leur bon vouloir ,
il y a ceux qui depuis toujours y croient ,
et blessés ceux qui ne calcule même pas .
Ils rêvent d'enfants , de baisers portés par le vent ,
30 ans pour être grands-parents
et une bonne étoile pour longtemps.....


Ils voyaient,
La vie tout les deux la vie pour vrai.
Elle savait, il voyait
La vie tout les deux..
La vie tout les deux la vie pour vrai.
Elle voyait,ils croyaient

La vie tout les deux pour vrai...




Ecoutez Danser les Baleines!! featuring Asia : Danser les Baleines.
© Djamal/In Vivo /Asia
Il est courbé sous le poids des étoiles étincelles envolées les parcelles de larmes
il reste figé , un lapin aveuglé, rat de laboratoire en labyrinthe
Macadam...
Il erre rode, s'étiole, s'étonne,se confronte, renfrogne
Puis s'ordonne: ...il est urgent
de saboter le plan quand l'ennemi change de camp
démarche moulée en corps dans ses travers il attends
le signe désillusoire pour prolonger le mouvement de sa faux
dès lors qu'il se meut les doléances de mortels affluent
ruminant les maux dans le champs de l'emprise grandissant...
De travers le lierre sur la pierre des ses enfants
rampant a la verticale de la mer naguère il allait dansant,
chantant ,ressassant tout ses ....
souvenirs de membres en ablation
d'échouage en déception , cloué au rivage
il regarde au large tiré par la lame de fond
et le sel pique encore a la plaie
déplore le désir brûlant de voir les baleines danser....


Et tout le monde reste figé
Les parents affligés
Les ados sont fichés
la terre même s'est fâchée ,
l'oxygène transformé
Mais on...continue de bouger!
chanter danser ,remuer
le brasier, la passion
l'étendue, l'océan et...
.... voir les baleines danser.

Automation/ mobile/ mécanique/ bio
femmes/ hommes/ enfants /familles/ individus solo
déambulant la Babylone et les couloirs de leur cerveau
Piétonne
grogne ,marche ,court ,piétine ,fredonne
tend l'oreille du vieux au jeune, foncdés a jeun..
Pauvre de lui ou riche de soi
nomade et sédentaire a la fois...
Pourtant le court métrage s'accélère il entends et
j'entends ma carapace/carcasse craquer
déchire ma chrysalide en crise d'adolescent..
le monde des adultes perçoit d'ici un cri strident....


Et tout le monde reste figé
Les parents affligés
Les ados sont fichés
la terre même s'est fâchée ,
l'oxygène transformé
Mais on...continue de bouger!
chanter danser ,remuer
le brasier, la passion
l'étendue, l'océan et...
.... voir les baleines danser.
Et tout le monde reste figé....
Et tout le monde reste figé....

Bougez!!!!!!!!!
Bougez!!!!!!!!

Cette fois il tente sa chance il vole incorruptible
il lève le poing réveille ses sens d'son regard fragile
secoue ses puces qui veut l'entendre?
Il respire et lance :" Accordez moi cette danse..."
Accordé !
Stratégie a 1000 pattes pour bifurquer
mais ça promet puis le con promet etre discret mais c'est risqué
alors lequel pousse pour imploser puis exploser
dans le système solaire artificiel en allant déchirer ses ailes ?

Il est courbé sous le poides des étoilesétincelles envolées
parcelles de larmes .....
Cette fois il tente sa chance il vole incorruptible
Ils sont figés....
il lève le poing réveille ses sens d'son regard fragile
Et tout le monde reste figé
envolé il danse avec les étoiles ,
envolées les parcelles de larmes ....
envolé il danse avec les étoiles






Ecoutez Ashram..!
Ashram featuring Kakoli Sengupta
© Djamal/In Vivo
Chaque jour mes yeux entament une nouvelle vie
mais l'état d'âme de la veille du tout au tout agit
il n'a pas 3,2 mais une vie
j'ai mal mais je vois
j'ai mal mais je vois un hymne a la vie...
pour courir a toi autant percer la nuit
l'état de la veille du tout au tout agit
chaque jour mes yeux entament une nouvelle vie


Stopper l 'hémorragie,
la perte des moments de bonheur aussi,
Passé , présent allure rêche .
Position : a l’ Est de l’Ouest, tanière de l’astre de lumière clarté ;
mascarade prohibée
L'encre a coulée sous les ponts depuis longtemps emportée ,
la lutte , la vraie toujours le même thème porter sur l'autel
faiblesses et cruauté une nécessité :
sacrifier ses folies destructrice
conserver sa rage créatrice
L'organisme en continuel cataclysme ;
musique remède a tout les maux ,
parle souvent plus que les mots;
préfère la remarque au geste qui blesse
le sang appelle le sang ,sur;
la paix assainit les temps durs
Musique comme souffle de vie Gnawas, Bauls ou Soufie
souffle sur le brasier ici,


Chaque jour mes yeux entament une nouvelle vie
mais l'état d'âme de la veille du tout au tout agit
il n'a pas 3,2 mais une vie
j'ai mal mais je vois
j'ai mal mais je vois..
Un hymne a la vie...
Une course comme un hymne à la vie
pour courir a toi autant percer la nuit ..

chorus

Musique comme souffle de vie
Gnawas, Bauls ou Soufie
soufflent sur le brasier ici
on ne lutte pas contre un système mais contre l'homme lui-même,
le lui aussi en nous même ,
il est a l'origine ,
le concepteur , le complice
le maître et l'esclave,
le carburant et ...le rouage....


Chaque jour mes yeux entament une nouvelle vie
mais l'état d'âme de la veille du tout au tout agit
il n'a pas 3,2 mais une vie
j'ai mal mais je vois
j'ai mal mais je vois..
Un hymne a la vie...
Une course comme un hymne à la vie
pour courir a toi autant percer la nuit ..

x2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire