Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent.

Partager













Vous pouvez telecharger l'opus en intégralité gratuitement sous licence CC ici  :
http://www.jamendo.com/fr/list/a57789/ceux-qui-vivent-ce-sont-ceux-qui-luttent


Slam Charlie Bauer Djamal J.Delmaire MariPaule B... par torapamavoa
"Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent"http://myspace.com/ceuxquivivent

Au commencement il y a un désir de conjuguer des imaginaires et des pratiques. Partir des textes de Victor Hugo puis les interpréter de façon rythmique et contemporaine, ensuite essayer de dégager des grands axes d’écriture pour mêler au corpus de textes hugoliens des textes originaux qui puissent entrer en résonance..


Avec :
Charlie Bauer, militant révolutionnaire, docteur en anthropologie sociale, écrivain et acteur. il rappelle presque un demi-siècle d'histoire de France, qui commence dans un quartier ouvrier à la périphérie de Marseille, dans les années 1950, où il se forge à la religion populaire d'alors, le communisme ; une formation complétée par le pillage, en bande organisée, des magasins et des trains. L'engagement du PC dans la guerre d'Algérie provoque la première rupture : l'auteur et ses amis soutiennent le FLN algérien.
Arrêté, Charlie Bauer est condamné à vingt ans de réclusion criminelle. Son quotidien est désormais rythmé par ses transferts d'une maison centrale à une autre ; il passera neuf années en cachot ou dans des quartiers de haute sécurité (QHS).


Libéré après quatorze ans de détention, il revient vite à une vie de clandestin où il croise Jacques Mesrine en activiste contre les QHS, avant de replonger pour dix ans, jusqu'en 1988.Son intransigeance, sa radicalité se confirment, et aujourd’hui même, au moyen du verbe armé ; il combat toutes les injustices, tous les enfermements. Sa pédagogie demeure révolutionnaire — en faisant de l’insoumission et de la conquête des droits son concept — par un procédé de critique sociale qu’il pratique en temps que sociologue.
Charlie Bauer est l’auteur de Fractures d’une vie (Agone, 2004). Ne racontant pourtant que sa vie, Charlie Bauer rappelle presque un demi-siècle d'histoire de France, qui commence dans un quartier ouvrier à la périphérie de Marseille, dans les années 1950, où il se forge à la religion populaire d'alors, le communisme ; une formation complétée par le pillage, en bande organisée, des magasins et des trains. http://atheles.org/agone/fracturesdunevie

http://www.charliebauer.dam-prod.com/

 

MariPaule B. : Comédienne, clown et metteur en scène,
 Compagnie Maripaule B.- Philippe Goudard, Cirque d'art et d'essai
- Artistes Associés pour la Recherche et l'Innovation au Cirque -
 Motusse et Paillasse





Djamal,
rappeur, compositeur, webactivist
http://myspace.com/djamal93

Djamal, Agitateur du rap français dans KABAL (Mashop Asso - Assassin Productions) 2 maxis, un album, 3 tournées, avec Assassin « Homicide tour » (Corida), avec Lofofora pour leur maxi commun et en solo (Sri Racha tour) jusqu’en 2000.

Il fonde ensuite avec Densio (guitares, sitar Indien…) et Ridfa guitariste du groupe Lofofora, IN VIVO (Sony Music- Chrysalis) qui sort son premier album en 2002 featuring Saul Williams et son second album DEUZE en 2007.

Une tournée nationale (Salam-aleikum) (Francofolies Montréal, Transmusicales de Rennes etc), une tournée des radios (le Mouv’, la Fera Rock etc..) et enfin une tournée Acoustik Core emmène In vivo jusqu’à son terme en 2007… où le titre Torapamavoa Nicolas propulse In vivo dans l’actualité réalisant un des plus gros carton internet des présidentielles.






Mr Torapamavoa (alias Djamal) continue d’officier sur internet plus de 4 millions de visites toutes plateformes confondues…Presses, Radios et télévisions nationales, de clips en clip Mr Torapamavoa est devenu une référence dans la satyre et l’information anti Sarko.

Djamal, Densio et Dj Torgull Réunissent leurs expériences, leurs envies et leurs forces dans le projet : « Sociopathe » premier album solo de Djamal.





Julien Delmaire, poète et slameur, http://juliendelmaire.com/

Julien DELMAIRE jeune poète né en 1977, écrit depuis une dizaine d'années. Il est notamment l'auteur de plusieurs pièces de théâtre et recueils de poèmes.Depuis plusieurs il pratique le slam ou spoken word, multipliant lectures et performances, partout en France. Aujourd'hui Périplans publie son premier recueil en avril 2006 intitulé Nègre(s). Le livre NEGRES est né de la rencontre de Julien Delmaire avec Périplans, une structure travaillant sur les esthétiques contemporaines africaines qui décide de publier la premier recueil de slam-poésie de Julien. Le livre est accompagné d'un CD sur le quel 10 titres sont déclamés sur une musique de Boulaone.

Mais NEGRES est également une performance live qui croise slam-poésie,video, musique, chant et danse. Poème-fleuve, NEGRES puise son rythme dans le spoken word ou slam, poésie rythmique née dans les ghettos noirs américains. NEGRES aborde l'Histoire du peuple noir, avec son mot de tragédies, de turpitudes et de résistances. Vient se greffer l'histoire intime de l'auteur.

Parole incandescente, NEGRES est un chant de rédemption.

DJ Boulaone, turntablist, concepteur sonore et compositeur. En tournée avec Amazigh Kateb.(Gnawa diffusion) S'il avait du faire des compétitions, Boulaone aurait sans doute été plus assidu au cours de sport ou au tournoi de foot dans la cour de l'école. Et quand certains de ses potes tapaient un trip devant des baskets à air comprimé, lui ne décrochait pas la pression sur ses premiers disques vinyls. Des gammes et des figures, lui aussi en a enchaîné. Mais là où la grande majorité des Djs en ont fait un aboutissement, Boulaone a définitivement opté pour un autre chemin. Les battles, championnats et autres tour de forces à base de pass pass, très peu pour lui car la technique n'a jamais été une fin en soi.

S'il ne fait aucun doute qu'il est un émérite DJ, il n'a jamais réduit sa pratique à l'accumulation d'exploits, l'ostentation de prouesses ou une quelconque virtuosité. Bien au contraire, de ses premiers combos, à la production récente de "Street Metaphor" pour le Kenyan Goreala, l'homme a constamment fait le choix de mettre son savoir au service du propos de celles et ceux qui lui ont fait confiance.

Et en la matière, ils sont nombreux : Ji Mob et son jazz à consonances groovy, Amazigh Kateb et ses chansons tradi-modernes, le doux dingue Kool Keith, légendaire figure des Ultra Magnetic MC's, Julien Delmaire et son Slam historico politique. S'il est une constante dans le parcours de Boulaone autant que dans le choix de ses collaborations, c'est l'importance qu'il accorde à la rencontre et à l'échange. Rien d'étonnant donc à ce que ce p'tit gars discret accroche également à son palmarès quelques fameuses histoires de théâtres, en compagnie de l'éminence révolutionnaire Charlie Bauer, d'autres créations musicales aux confins du cinéma et de l'art contemporain pour Hannah Collins et plus récemment encore pour l'iconoclaste projet vidéo 4 Letters.



Mais s'il est une rencontre déterminante c'est bien celle qui l'a menée sur la route d'un autre illuminé des platines, Grazzhoppa, qui l'a invité à se joindre à une aventure exceptionnelle et déterminante, un Big Band de Dj's. Plus que toutes autres, cette expérience a valeur de symbole dans le déjà conséquent parcours de Boulaone. Pour la première fois au monde, 12 Dj's, un saxophoniste et une chanteuse prennent possession des théâtres opéras et autres lieux prestigieux, pour créer de toutes pièces de véritables symphonies urbaines.

De ce Grand Ensemble, dont il reste un titulaire incontournable à l'expérience du solo, il ne restait plus qu'une marche du palais à franchir, Gri Gri, le premier solo - enfin presque - que Nadjib nous livre, comme d'habitude en toute discrétion et toujours en bonne compagnie mais sans fausse modestie. http://myspace.com/djboulaone

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire